Imprimer
Catégorie : Alimentation

Communiqué de presse

Composition des produits alimentaires : la CLCV n’accepte pas de recul sur l’étiquetage !

 

Compte tenu des difficultés d’approvisionnement dans le secteur alimentaire, l’industrie alimentaire a

obtenu de la DGCCRF plus de souplesse dans la composition des produits vendus en magasin qui pourrait être modifiée sans que ceci se traduise sur les étiquettes.

Pour la CLCV, c’est une disposition choquante qui va à l’inverse de ce que demande le consommateur.

Rappelons que les enquêtes récentes révélaient que les consommateurs veulent savoir ce que contient leur assiette. La CLCV considère que toute modification doit entraîner une modification de l’étiquette, sinon comment savoir si les produits contiennent des additifs jugés toxiques (une cinquantaine !), des allergènes, etc ?

L’urgence pour la suite est d’avancer vers un étiquetage complet de nature à informer le consommateur en toute transparence. Ainsi, toute viande devrait clairement afficher le lieu de naissance, d’élevage et d’abattage, de même que la composition de la nourriture (soja importé ou céréales locales, par exemple).

Les consommateurs ne s’y trompent pas, ils ont montré pendant la crise sanitaire qu’il font davantage confiance aux produits estampillés locaux. N’oublions jamais cet enseignement de la crise : la relocalisation de notre alimentation est un fondement de notre sécurité alimentaire.