Imprimer
Catégorie : Non catégorisé

La CLCV réunit ses commissions départementales

 

Une trentaine de personnes ont participé aux commissions départementales logement et consommation-environnement de la CLCV qui se sont réunies le 23 septembre à Châteaulin. Les débats ont porté notamment sur la loi Climat et résilience qui couvre tous les domaines de la vie quotidienne, de la consommation au logement en passant par le transport.
Si cette loi apporte des mesures positives pour le climat, elle ne satisfait pas la CLCV sur plusieurs points :
  - les passoires thermiques (classées G) seront interdites dès 2025 à la location, mais les aides à la rénovation thermique (maprimrenov) seront-elles à la hauteur ?
  - concernant les cantines scolaires, celles-ci devront proposer un menu végétarien au moins une fois par semaine, alors que la CLCV demandait, en raison de l’évolution des habitudes alimentaires, le choix d’un menu végétarien quotidien dans tous les services de restauration collective, y compris la restauration scolaire ;
  - la loi est restée limitée dans l’interdiction des vols domestiques lorsqu’une alternative en train existe en moins de 2 h 30.

Les commissions ont débattu également de la hausse des prix qui inquiète les consommateurs, et notamment de la hausse vertigineuse des prix du gaz et de l’électricité. Les pouvoirs publics ont annoncé qu’une somme de 100 € sera versée à quelque 6 millions de ménages pour les aider à régler leur facture énergétique. Cette mesure va dans le bon sens, mais il n’est pas sûr qu’elle permette aux ménages les plus modestes de supporter les hausses de l’énergie. Pour répondre au fort questionnement sur la fin du marché réglementé du gaz, la CLCV va distribuer dans le Finistère un document listant tous les conseils et points de vigilance face au démarchage agressif de certains opérateurs et rappelant qu’il n’y a aujourd’hui aucune urgence à changer d’opérateur.
Enfin, compte tenu de la hausse générale des prix et donc de la baisse du pouvoir d’achat, les élus HLM de la CLCV demanderont de nouveau le gel des loyers pour l’année 2022.